J’ai découvert 123 RAP un peu par hasard, en écoutant « la Matinale de 19h » sur Radio Campus Paris. Derrière les micros, il y avait Audrey Noeltner la fondatrice de l’association, Ana, une jeune élève rappeuse et Yanni, un ancien élève devenu prof. Leur énergie était contagieuse et m’a donné envie de rejoindre cette équipe.

Je suis devenue bénévole aux ateliers du 18ème, à la Maison Verte. C’était fou de voir autant d’implication et de complicité entre les participants et les « profs ». Il y a zéro auto censure, zéro jugement, ce qui permet aux participants d’oser poser toutes les questions qu’ils souhaitent. C’est cet aspect du « empowerment » ou « développement personnel » qui m’a le plus plu avec 123 RAP et que je n’avais pas bien cerné avant de commencer l’année. On n’est vraiment pas dans du soutien scolaire classique. Les participants améliorent leur niveau d’anglais et leurs connaissances hip hop grâce aux temps de discussion, la révision de points grammaticaux, l’étude de la chanson du jour, la phase d’écriture et le « cypher » mais apprennent aussi à assumer leurs singularités et à s’épanouir en tant que rappeurs.

J’ai aussi bien aimé que l’asso s’implique dans des projets de culture urbaine comme « rêvons rue » à Saint Ouen ou le festival « Colors of Europe » à Bois le Roi. Ça permet aux participants de rapper en public et de se sentir acteur d’une démarche citoyenne. 

  • Constance

Constance – Animatrice bénévole